abandonware.org

Ce magazine est apparu en 1983 et as été le magazine de référence pour beaucoup. Il traitait de nombreuses machines (PC, Atari, Amiga, etc..) ce qui permettait grâce à lui d'avoir un aperçu de l'ensemble du marché du jeu vidéo.
Retrouvez ici quelques articles et des solutions scannés puis "OCRifiés".

Accès :

Colonel Bequest
Boulderdash
Croisière pour un cadavre
Day of the Tentacle
Flashback
Fury of the Furries
Gobliiins
Indiana Jones 3
Indiana Jones 3 Action
King Quest 6
Kyrandia 2 : The Hand of Fate
Maniac Mansion
Monkey Island
Monkey Island 2
Monkey Island 3
Prehistorik
Sram 2
The 7th Guest
Ultima 1
Ultima 3
Ultima 7
Ultima 8
Wing Commander
Wing Commander 2
Wing Commander 2 : Secret Missions
XWing

Prehistorik


Tilt n°92 - Juillet/Août 1991

Amiga
Titus. Conception : Cybele ; programmation : Olivier Diaz ; adaptation : Carlo Perconti ; graphisme : Jean-Christophe Alessandri ; musiques : Michel Golgevit/Zorba Kouaik/Christophe Fvre.
Il faut manger pour vivre, telle est la loi de Prehistorik. Dure loi laquelle est soumis le hros de la dernire production de Titus. De jolis graphismes, des dcors soigns, une bonne dose d'humour, des surprises, une difficult progressive pour un jeu qui, malgr quelques imperfections, procurera des heures de plaisir.

Tout a commenc il y a fort longtemps. Les hommes des cavernes se tapaient dessus et pourchassaient les tranges animaux de l'poque afin de satisfaire leurs besoins en nourriture. La chasse tait de toute faon une des seules occupations. Et c'est ainsi que vivait Grawagars, notre anctre selon Titus.

Arm d'un gourdin, Grawagars s'en va donc la qute du rumsteak. Les sept niveaux sont de deux types. Les numros impairs se droulent suivant un scrolling horizontal classique tandis que les pairs relvent plus du tableau-bonus. Il s'agit de martyriser jusqu' la mort un monstre dont l'apparence diffre selon les circonstances : dinosaure, rhinocros (que l'on limine en lui tapant sur la queue et non sur la tte) et gant.

Le premier niveau est une mise en train et nous laisse apprcier les diffrentes subtilits du programme. Les monstres ne sont pas bien mchants. Il faut les assommer de deux, trois, voire cinq coups de massue selon qu'il s'agit d'un dino, d'un ours ou encore d'une tortue gante. Autour du crne du malheureux tournent alors des toiles du plus bel effet. On en aurait presque piti s'il ne s'agissait pas de manger. Car en leur passant dessus pendant leur tourdissement, vous les faites directement entrer dans votre estomac. C'est magique Vous remarquez en fin observateur qu'avant de vous attaquer sauvagement, chacune de ces charmantes bestioles surgit d'une caverne. Vous trouverez l'intrieur un vritable garde-manger : bananes, cerises et autres cuissots, mais aussi des vies supplmentaires ou bien des armes plus puissantes comme la hache. Avec cette dernire, un coup suffira l o deux taient ncessaires. Mais ne vous risquez pas dans les cavernes sans raison ! Certains aliments ne valent pas vraiment la peine qu'on se dcarcasse. Il faut manger pour vivre, mais tout de mme

Les niveaux impairs suivants sont de la mme trempe. Le dcor change (banquise, fort), les personnages aussi (pingouins, ours blancs, oiseaux obstins), mais le principe reste le mme, en plus cors. Car la mission, je vous le rappelle, est de collecter le maximum de victuailles. Un compteur en haut de l'cran se remplit au fur et mesure. La difficult provient bien entendu de la rarfaction de l'approvisionnement. Et vous ne pourrez passer le niveau suivant qu'une fois rassasi, quitte vous en retourner complter votre besace. Ah ! Vicieux, ces programmeurs De temps en temps, un gourou en mditation surgit de nulle part en se demandant ce qu'il peut bien faire ici.

N'ayez crainte et dpchez-vous ! Vous ne disposez pas que de quelques secondes pour rcuprer le bonus qu'il dtient votre intention : hache, ressort pour le super saut, temps supplmentaire, bombe, bouclier et vie supplmentaire.

Quant aux niveaux pairs, il faut taper, taper, et encore taper mais au bon endroit ! En fait, si le niveau 2 semble simple, les 4me et 6me sont d'une toute autre difficult et, croyez-moi, c'est sur ces scnes que vous perdrez le plus de vie

Ct ralisation, les graphismes sont bien rendus (les cheveux de Grawagars volent au vent chacun de ses sauts) et la musique vraiment agrable. Les bruitages sont ralistes et amusants et on sent l'effort apport la bande sonore.

La difficult est progressive et le programme manque vraiment pas d'humour. Au cours de certaines squences au-dessus de l'eau, vous utilisez des ballons ou encore un aphaplane (l'anctre du deltaplane en peau de bte !).

Au niveau 2, l'animal abattre est un dinosaure qui envoie au casse-pipe ses rejetons reconnaissances leurs couches-culottes. Vous aurez mme affronter des cousins loigns vous ressemblant trangement. Comme les autres c'est la massue qu'ils auront faire. Mais eux, vous ne les dgusterez pas. " Grawagars oui, cannibale non ! "

Quelques reproches toutefois. Tout d'abord, les feux qu'il faut sauter dans les grottes. Les programmeurs les ont calculs de telle faon qu'il faut se placer au pixel prs. Tout est fait pour que vous ressembliez un poulet rti. De plus, la technique pour les sauter diffre suivant les machines Enfin, parmi les nombreux objets que vous tentez de collecter, aucun n'a t prvu pour reconstituer la barre d'nergie qui se trouve en haut de l'cran. Et quand elle arrive zro, vous perdez une vie Les codes pour accder aux niveaux ultrieurs ou la possibilit de sauvegarde font galement dfaut.

Cependant, Prehistorik vous apportera de longues heures de plaisir, tant que sa difficult progressive que par les surprises qu'il vous rserve. Certains bonus sont cachs et n'apparaissent qu'en tapant un endroit prcis (sur le panneau de dbut de tableau par exemple) et des salles secrtes sont dcouvrir (dans le niveau 1, il faut plonger dans la fosse d'o ne surgit aucun poisson) Une production Titus comme on (note de Wokie : l'article se termine ici, le mot manquant doit tre " aime " mais on ne le sera jamais : )

Version ST

En fait, peu de diffrences avec la version Amiga. Juste un petit bug : quand Grawagars reoit un coup mortel, il s'envole vers le paradis avant d'avoir compltement disparu de l'cran. Les graphismes sont identiques ceux de la version Amiga, seuls les bruitages sont quelque peu appauvris. Cela signifierait-il pas que la version Amiga est une transition pure et simple de la version ST ?

D.T.

Version PC

Les graphismes de la version PC sont vraiment trs sympathiques. La musique agrmente des bruitages, pourvu que l'on dispose d'une carte sonore, berce agrablement les oreilles. Un reproche cependant : sur compatible XT, le jeu est vraiment trop lent. Allez plus loin devient alors plus ais. Sur AT ou 386, en revanche, prhistorik est bien trop rapide et vous perdrez vos vies ds les premires parties la vitesse de la lumire. Dommage que rien n'ait t prvu pour pouvoir adapter le jeu de la vitesse du microprocesseur de sa machine.

D.T.